MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

VINGTS ANS

LA VIE EST UNE VAGUE QUI VOUS EMPORTE
Mon premier pastel sec, en 1990

MARCHE INSOLITE

Sur cette voie de l’Espérance 

Timidement je m’avance.

Dans le sable chaud mes pieds s’enlisent

Mes lèvres sont desséchées par la brise.

Sur cette voie de confiance

Peu sûrement je m’élance,

Dans le désert de l’Amour

Où l’on se perd toujours.

Les dunes jouent à cache-cache

Mon cœur saigne sous le coup de hache .

Sur cette voie de mirage

J’espère encore le sauvetage.

Mais le soleil est au zénith

Et je pressens la mort d’Aphrodite.

Sur cette voie du désespoir

Je vois mon sang devenir noir.

Mon ultime appel s’envole,

Le vent, traitre, a effacé mes paroles .

 

Sur cette voie de cauchemar

Je comprends qu’il est trop tard.

L’Astre descend lentement,

La brise devient vent violent.

Les grains s’élèvent du sol,

Mes yeux à leur encontre s’affolent.

Ils ne voient plus la trainée de sang

Tout bouge autour de moi à présent.

Sur cette voie sans issue

Je réalise que tout est perdu.

Me surprend soudain une solitude atroce

Qui s’empare de moi avec une étrange force.

Sur cette voie de l’agonie

Je laisse choir ma vie.

L’azur s’est habillé de pourpre et d’or

IL enveloppe ce corps qui déjà dort

Sur cette voie de l’Amour ,

Elle n’a trouvé que la Mort .

 

         (1985)

 



11/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres