MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

LA VIE EXTRAORDINAIRE DES ANIMAUX QUI NOUS ENTOURENT, de Marc GIRAUD

   En recevant ce livre des éditions Pocket, initialement paru sous le titre « Le Kama-sutra des demoiselles » chez Robert Laffont en 2005, j’ai eu une belle surprise ; je remercie une fois de plus le site de Babelio pour cette Masse critique.

 

   Je n’avais jamais eu l’occasion de lire ou de suivre à la télévision Marc Giraud, naturaliste aux multiples casquettes. J’ai apprécié l’humour avec lequel il nous livre les secrets des petites bêtes qui entourent les grosses que nous sommes ! En effet, inutile de voyager bien loin pour en rencontrer, et déjà je regarde mon jardin autrement ! Mais sans jardin, le moindre parc, bord de route, chemin, mare, ou autre petit périmètre naturel vous fera son spectacle à toute heure du jour ou de la nuit. C’est l’été, si vous avez des enfants ou petits-enfants à occuper, voici une piste peu onéreuse et amusante ! Une petite loupe ou des jumelles, un petit guide des espèces et de la patience !

 

   J’ai appris beaucoup de choses sur ces petits êtres qui participent de la richesse de notre nature mise à mal par l’homme. J’ai découvert tout un univers insoupçonné !

 

   J’ai compris aussi pourquoi j’ai tant de pucerons sur mes fleurs, alors que je ne les vois jamais copuler à l’inverse des coccinelles (le petit mâle sur la grosse femelle) et des gendarmes (dos à dos et le plus fort fait avancer dans son sens) ! Eh oui, il y en a toujours plus ! La femelle se passe des mâles pour assurer sa descendance, une petite partie de parthénogénèse et la voilà avec sa marmaille !

 

   Pour qui est ignorant en la matière, en dehors des espèces dites classiques, le livre est une vraie mine d’informations aussi surprenantes qu’amusantes, le tout agrémenté de quelques croquis ad hoc.

 

   La table des matières est bien vue, et permet de revenir sur des sphères particulières. J’ai beaucoup aimé, même si à la fin, je me suis sentie un peu étourdie par l’énumération de tant de noms barbares. Chaque espèce ne peut pas non plus être décrite en détail, il faudrait dix tomes !

 

  Une bonne approche, et surtout, un plaidoyer pour la protection de la nature, à commencer sous nos pieds.

 



05/07/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres