MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

La Papeterie TSUBAKI de Ito OGAWA


          Aussi délicate que les camélias qui fleurissent sa devanture, la Papeterie Tsubaki nous donne envie de pousser sa porte, de pénétrer dans cet espace intime et feutré et de rencontrer Hatoko et sa bienveillance. Cette jeune femme de vingt-cinq ans, en raison de son histoire personnelle et son vécu, sa rupture avec le Japon puis ses retrouvailles, fait preuve d’une maturité étonnante. Elle accueille chaque client venu demander un service épistolaire avec respect et empathie, art enseigné par l’Aînée. Je me suis glissée dans sa peau d’écrivain public, et j’ai suivi chacune de ses commandes avec délectation.

 

          À mon tour, j’ai écouté ces êtres en peine de plume, essayé de comprendre leur histoire, leur personnalité. J’ai aimé me glisser dans leur âme pour choisir au mieux papier, enveloppe, timbre et outils de calligraphie adaptés, sans oublier le substrat essentiel, le corps de la missive. Les mots sont choisis avec soin et articulés selon un ordre bien réfléchi, les formules de politesse relèvent d’un savoir ancestral et approfondi. Le bien-fondé de leur requête semble essentiel, car l’objectif premier est surtout d’apporter une aide réelle, et non d’accomplir un travail que par paresse un client délèguerait.

 

              Le bonheur d’autrui est la clé de la motivation de Hatoko.

 

Cet ouvrage est un pur plaisir et j’ai eu l’impression de participer à la vie du quartier, de me balader avec ses habitants, de goûter les mets délicats qui sont décrits. J’ai aimé aussi les lettres calligraphiées en japonais, et je me dis que l’écriture d’imprimerie est bien fade et impersonnelle à côté de tout ce qui fait la richesse des billets personnalisés ici décrits.

 

Autant de messages subliminaux au-delà des mots.

 



10/01/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres