MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

L'inceste c'est aussi ça.

L’inceste, c’est ça aussi

Je ne savais pas, pendant des années j’ai minimisé.

 Je devais avoir 9 ou 10 ans, et j’avais souvent des crises d’asthme, malgré mon traitement. Une fois, je m’étouffais vraiment et paniquais. Pour me calmer, ma maman a commencé à me masser le thorax, assise, car couchée je ne respirais pas. Elle a massé, puis comme elle n’avait pas trop de patience, elle a demandé à mon papa de prendre le relai. Il m’a bien calmée. Chaque fois que j’avais une crise, il me massait, et après j’allais mieux. 

Puis il a continué, même quand je n’ai plus eu de crises d’asthme. Il me disait de venir m’allonger près de lui, il passait sa main sous mon pull et me caressait les seins, mes petits seins naissants. Je sentais bien que ce n’était pas net tout ça, mais je ne disais rien. Vers l’âge de 13 ans, je n’ai plus voulu, je sentais que ce n’était pas normal.

Avec les copines, on parlait parfois de viol, d’inceste ou autre, l’une d’entre nous était concernée. Mais moi, je racontais ce que mon père faisait et je disais : « Moi, ce n’est pas grave, il me touche les seins, rien de plus », et je le croyais.

 Un jour, pour d’autres raisons, je suis allée voir un psy. J’avais 30 ans passés. Je lui ai raconté, et il a été catégorique, il m’a dit :

« Un père ne doit pas caresser la poitrine de sa fille, dans son lit ou ailleurs. C’est interdit. C’est de l’inceste, comme tout le reste ».

J’ai pris conscience ce jour-là. Et puis d’autres souvenirs sont revenus.  

À l’hôtel, en voyage, pas de lit pour moi, pour faire des économies. Je dormais dans le lit de mes parents. J’avais 3 ou 4 ans. C’était bien de s’endormir au chaud avec papa et maman. Mais à un moment, j’ai senti un truc qui me gênait dans mon dos, qui me réveillait, c’était comme un gros bâton, j’ai dit à papa de se pousser, et puis j’ai dit que je voulais changer de place, aller du côté de maman.

 J’ai compris bien des années après que le bâton, c’était son sexe en érection, contre sa petite fille innocente.

 L’inceste, ce n’est pas toujours la pénétration des orifices, c’est aussi les gestes, les caresses sur les seins ou les fesses, entrer dans la salle de bain quand on n’y est pas invité, que l’on est nu et pas dans une famille de naturistes.

 Je n’ai plus jamais dit que ce n’était pas grave, j’ai su que ses gestes étaient malsains et interdits. Merci, mon psy.

 

Anonyme : P. Le 13 sept. 2017

 

Cliquez pour revenir à La page des anonymes



14/10/2017
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres