MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

L'école

L'ÉCOLE

 

Des traces de doigts sur les vitres abimées

Des traces de froid sur les pupitres délaissés

Le noir du tableau depuis longtemps a déteint

Le soir le bureau sans le maitre est éteint

Des traces de craie sur les bancs d’écoliers

Des traces de paix sur les rangs des préférés

L’armoire près du mur a perdu tout son teint

Le tiroir du futur n’a plus voulu de refrain

Des traces de grammaire ont jauni les cahiers

Des traces de Baudelaire ont vieilli le papier

Des traces de doigts sur les murs écaillés

Des traces de noix sur la peinture envolée

Une odeur d’amertume sur l’estrade en bois

Une lueur de plume qui dégrade la soie

Des traces d’inattention sur les tables gribouillées

Des traces d’attraction sur les fables reliées

La peur d’être mis au tableau devant tous

L’honneur de voir prise en photo sa frimousse

Des traces sur les plumiers d’encre oubliée

Des traces sur les casiers par les cancres affolés

Des traces de doigts au fond de leur poche

Des traces de joie au son de la cloche

Une impression infinie de soudaine liberté

Une inspection finie, mais vaine en vérité

Des traces de larmes sur le sol agacé

Des traces d’armes que des fols ont lancées

Sur les lunettes du maître en bataille

Sur la baguette du maître qui déraille

Des traces à présent regrettées

Des traces d’enfance et de scolarité

                                                           (1984)

 



23/09/2017
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres