MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

TOMASELLA Saverio : À fleur de peau

À FLEUR DE PEAU

 

Ce livre est comme une petite fleur que j'aurais cueillie dans un joli jardin, et dont j'aurais senti les fragrances, avant qu'elle ne se fane ! Plaisir éphémère, et pourtant…

 

Une histoire un peu à l'eau de rose, normal puisqu'on parle de fleur. L'héroïne s'appelle Flora, c'est amusant !

 

Son histoire est actuelle : stress et frustrations professionnelles, vicissitudes de la vie quotidienne rythmée par les horaires de bureau, un mari arriviste et un peu macho, un fils collégien et sensible... des loisirs qu'elle essaye de découvrir, yoga, massages ou

autres « zen-attitudes », des relations familiales parfois conflictuelles, une culpabilité latente... quoi de plus banal ?

 

Alors, que dire de cette histoire aux accents de plus en plus positifs, allure conte de fées des temps modernes ?

Elle ne sert que de terreau à un semis de belles pensées, une pépinière qui nous permettra, à nous, lecteurs, de récolter les fleurs d'une réflexion poétique et philosophique sur la sensibilité de l'être humain. L'hypersensibilité, même, dont certains sont parés. Et se reconnecter à l'enfant que nous étions.

 

Je me croyais affublée d'une tare, d'un affreux défaut que je cachais difficilement, entre deux accélérations cardiaques et trois larmes essuyées furtivement de temps en temps, face à la beauté d'une oeuvre d'art, d'un poème, d'un océan qui poudroie aux heures crépusculaires… mais aussi entre quelques coups de gueule incontrôlables, sur babelio ou ailleurs, quand je ne maitrise plus mon cerveau reptilien.

 

Donc, si j'ai bien compris, finalement, c'est une qualité alors, la sensibilité ? Même les hommes en sont affublés parfois, et c'est même fréquent ? Et il ne faut pas s'inquiéter d'un fils qui préfère la danse au foot, la décoration de la table de Noël à la dernière vidéo qui fait le buzz sur YouTube, l'un n'empêchant pas l'autre ? Les garçons ont le droit de pleurer ? Même les hommes ? Il n'y a pas que les homosexuels qui sont sensibles ? etc.

Moi, je ne me suis jamais inquiétée, mes enfants sont des êtres sensibles, et s'ils étaient homosexuels, cela ne me poserait aucun problème. D'ailleurs je n'en sais rien, cela leur appartient.

 

Ce livre est un petit parcours initiatique pour les gens qui n'ont rien lu sur le sujet. Pour les autres, ils risquent de le trouver un peu léger.

 

Un cahier à la fin propose des pistes de réflexion, pour savoir où se situer. Je ne l'ai pas lu, je pense enfin savoir parfaitement où j'en suis.

 

Sensibilité ne signifie pas débilit

 



21/10/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres