MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

RHEIMS Nathalie : Place Colette


PLACE COLETTE

 

Je ne suis donc pas seule à penser qu’il s’agit de viols répétés.

Enfin, si on se place dans la peau de la jeune fille de 13 ans, qui n’a d’informations sur la sexualité et l’amour qu’au travers des films et tournages de scènes pornos par et chez les parents de sa meilleure amie. Il est certain qu’elle croyait que c’était de l’amour.

 

Pour résumer, ses références se réduisent à sodomie et fellations sans aucun préliminaire, ni romantisme (à 13ans).  Elle n’est donc pas surprise que ses premières relations se résument à ces actes sans amour... brutaux même, qui la laissent finalement frustrée …Ce qui me gêne, c’est que l’auteure, aujourd’hui adulte, ne voit pas la réalité... elle a été victime d’un pédophile qui n’a pas résisté bien longtemps à ses avances de nymphette.

 



22/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres