MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

WITTKOP Gabrielle : Le nécrophile

LE NÉCROPHILE

 

 

Je trouve l’œuvre absolument subversive

Les mots sont orchestrés avec maestria,

Mais relatent des scènes nauséabondes

Où les descriptions sordides abondent

Et rendent le sujet hautement abject. 

Sa lecture me rend presque suspecte.

Une certaine forme de poésie tutoie les ténèbres

Mais c’est une grave pathologie qu’elle célèbre.

Je m’interroge : la motivation de l’auteure ?

Conter ces noces d’outre-tombe, d’horreur

Comme un hommage rendu, avec douceur.

Sa plume reste légère pour tracer le crime,

Ces femmes, ces enfants même, qu’il abime,

L’homme qui viole, et la mémoire, et la mort,

Se délecte de l’outrage sans aucun remords.

Éros et Thanatos l’ont envouté, et son journal

Mot après mot, sans aucune notion de morale

Retrace tous les actes de ses cérémonies putrides, 

Où la jouissance ne lui semble même pas turpide.

 

Drôle de littérature, mais de nos jours, dans quel ordre les tueurs en série violeurs commettent-ils leurs crimes ?

Tout ce que ce livre m’inspire est de rester vivante le plus longtemps possible !

 

 



10/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres