MotsDireSansHaine

MotsDireSansHaine

La Pomme

LA POMME

 

J’avais avoué être « brut de pomme »

Je me suis comportée comme une brute

Et vous en avez pris plein la pomme.

 

Vous êtes, quant à vous, gentilhomme.

Mes propos d’hier ont été fort abrupts

Mais c’est ma plume que j’affûte

 

Vous eussiez préféré que je m’endorme

Laissant de côté les mots que je sculpte,

Allez-y d’un petit coup de chloroforme.

 

Ne prenez pas ces propos comme insulte,

Je vous en prie et même je vous en somme,

Installez vite un rideau qui les occulte.

 

Maintenant je sais combien je vous assomme

Même si de loin seulement je vous ausculte.

J’ai réparé mon cœur avec un peu de baume.

 

J’expie ma faute, j’essaie, enfin je suis adulte 

Effacez mes erreurs d’un petit coup de gomme

Si vous m’accordez encore votre amitié, j’exulte.

                                                                                                                                             

 



13/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres